Carnets de Seattle: Patchwork d'impressions et d'humeurs de deux Français expatriés aux Etats-Unis. Depuis mars 2011, ces carnets sont aussi le journal de notre combat contre la leucémie.

mardi 25 septembre 2018

Parlons écologie, ou plutôt parlons de l'apocalypse qui nous attend

Je voulais vous parler un peu d'écologie.

Je vous entend déjà penser. Il va nous soûler avec un discours hippie, nous parler des abeilles et des bienfaits du jus d'herbe. Et bien non. Je vais vous parler du fait qu'on va tous crever.

Bon c'est un fait, on va tous crever, à plus ou moins long terme. Mais ce n'est pas de nos morts individuelles dont je veux vous parler, c'est de notre extinction.

Je suis fermement convaincu que l'humanité est en train de se diriger, à court terme, vers son extinction. Enfin, ce n'est pas tout à fait exact, je suis sur que l'humanité survivra, mais dans des conditions tellement terribles que l'on pourra assimiler cela à une extinction. En tout cas, cela sera la fin de notre civilisation.

Vous me voyez venir, je vais vous parler de réchauffement climatique. On sait que la planète se réchauffe, c'est un fait, tous les gens qui étudient le sujet sont d'accord. Je n'aime pas dire les scientifiques, cela fait un peu comme si c'était un groupe de gens fermé et élitiste alors que tout un chacun peut constater ce réchauffement, il suffit de vivre à la montagne pres de grands glaciers pour s'en convaincre. Vous parlez à n'importe quel éleveur de chèvres des Alpes (L'amour est dans le pré represent!), il vous expliquera que la planète se réchauffe.

Tout le monde est d'accord, le seul point qui fait encore débat, c'est la vitesse de ce réchauffement et de savoir si on va crever dans 50, 100 ou 200 ans.

Quelles sont les conséquences de ce réchauffement?

A court terme, plus d’événements climatiques intenses, qui vont avoir des répercussions économiques et humaines importantes. On voit déjà que c'est le cas, avec les successions de canicules, les tornades qui dévastent en ce moment les états-unis (en ce moment même des troupeaux entiers de bétail sont noyés et des lagons de manure sont inondés et se déversent dans les sources d'eau potable). Le tableau est déjà noir, d'autant que souvent, pour lutter contre ces conditions climatiques extremes, on pollue encore plus, il n'y a qu'a voir qu'on consomme maintenant plus d'électricité en été pour se refroidir qu'en hiver pour se réchauffer.

A moyen terme, des bouleversements drastiques de notre civilisation. Problèmes d'approvisionnement en nourriture et en énergie. Montée des eaux, inondations, exode et immigration climatique de masse, avec pour conséquence un retour de la guerre dans nos contrées occidentales. Quand on voit que les gens parlent d'insécurité alors que nos rues sont plus sures qu'elles ne l'ont jamais été, je crois que cela va être un choc pour beaucoup de gens. Evidemment, vous imaginez bien que je dis ça ironiquement.

A long terme, une planète largement invivable pour l'être humain et quantité d'espèces animales, à part dans des zones réduites du globe, et donc un effondrement global de notre civilisation. Je ne plaisante pas, on commence à parler du fait que certaines zones du globe seront tellement chaudes que notre chair cuira comme dans un four. Que la vie sera tout bonnement impossible. On est déjà à la limite: dans certaines zones tropicales, quand la température avoisine 50C et que l'humidité est maximum, les hommes ne peuvent plus dissiper leur chaleur interne.

Je précise que pour moi (enfin, pour les moyennement pessimistes quoi, certains sont pire que moi) le court terme, c'est 20 ans, le moyen terme 50, et le long terme 100 ans. Cela veut dire que nos enfants connaîtront avec certitude les horreurs dont je parle.

De plus, le réchauffement climatique n'est pas la seule menace à laquelle nous faisons face. La disparition des insectes pollinisateurs, la vulnérabilité de nos sources d'approvisionnement en nourriture face aux maladies, la pollution massive de nos terres, de notre air, et de nos sources d'eau potable, la pollution des mers par les plastiques... On a quantité de problèmes tous dramatiques qui risquent de nous rendre la vie un tantinet compliquée dans un proche avenir.

Bref, c'est la merde. Je crois que tout le monde commence à s'en rendre compte, pourtant on ne fait pas encore grand chose. Et bien voilà, on va parler un peu de cela dans les prochaines semaines. Des problèmes auquel nous avons à faire face, et des solutions que l'on peut envisager, parce que cela ne sert à rien de se faire peur pour se faire peur. Mais je veux déjà commencer à poser le décor: pour moi il est noir, très noir, et si vous pensez encore que tout va bien se passer, et bien lisez quelques articles parlant du réchauffement climatique et revenez me voir. Je ne crois pas qu'il soit possible d'être informé et optimiste en même temps.

Je vous laisse sur une vidéo qu'il faut absolument avoir vu sur le sujet tellement l'orateur est bon, intelligent, clair, passionnant et effrayant tout à la fois.



A bientôt!




1 commentaire:

  1. Ca fait plaisir de te "revoir"! A chaque fois que je lis quelque chose sur les orques, ca me fait penser a toi. Bonne continuation!

    RépondreSupprimer

Un petit mot fait toujours plaisir!
Si vous ne savez pas quoi choisir dans la liste déroulante, choisissez "Nom/Url". L'url est optionnelle.

Search Results


Free Blogger Templates by Isnaini Dot Com and Architecture. Heavily modified beyond all recognition by Lo�c. Social icons by plugolabs.com .Powered by Blogger