Carnets de Seattle: Patchwork d'impressions et d'humeurs de deux Français expatriés aux Etats-Unis. Depuis mars 2011, ces carnets sont aussi le journal de notre combat contre la leucémie.

mercredi 13 novembre 2013

Des orques accompagnent un ferry dans la baie de Seattle

Allez, changeons un peu d’air. Aujourd’hui, je vais vous raconter une histoire incroyable.

Il y a quelques semaines, il s’est passé quelque chose d’exceptionnel dans la baie de Seattle. En pleine journée, 3 douzaines d’orques ont entouré un ferry effectuant la traversée de Seattle vers Bainbridge Island, le forçant à ralentir et à presque s’arrêter. À bord de ce ferry, il y avait le chaman d’une tribu indienne qui accompagnait des reliques sacrées de sa tribu qui étaient déplacées pour être ramenées sur leurs terres ancestrales. Chose intéressante, cette tribu est une tribu de pécheurs qui vénère particulièrement l’orque comme animal totem.

Alors vous êtes peut-être amusés par la coïncidence, sans plus. Laissez-moi vous expliquer en quoi cet évènement est vraiment exceptionnel et magique.

Le Seattle Times (voir le lien ci-dessus) justement présente l’évènement comme une coïncidence, en expliquant que les orques étaient là depuis plusieurs jours pour se nourrir des saumons qui sont nombreux à cette période dans la baie (je ne sais plus si c’est les vieux qui remontent pour frayer ou les jeunes qui descendent à cette période). Sauf que ce que ne dit pas l’article c’est que saumons ou pas, il est extrêmement rare de voir des orques si bas dans l’estuaire. Il arrive exceptionnellement d’en voir un dans le port de Seattle, encore plus rarement quelques-uns... Mais pas une dizaine.

en gros les orques ont été vu en vue de ça... Étonnant.

Il faut bien se rendre compte qu’a cet endroit, nous sommes juste en face de l’entrée de l’un des plus gros ports marchands de la côte ouest des États-Unis, avec des dizaines de ferrys qui font l’aller-retour entre chaque bord de l’estuaire, des bateaux de plaisance, des bateaux de croisière, des cargos... Bref, vraiment pas un endroit propice à la rencontre de cétacés.

une petite carte pour que situer un peu notre histoire et l’échelle

Pour en voir une dizaine, il faut monter à une centaine de kilomètres au nord de l’estuaire, dans l’archipel des San Juans. C’est un amas d’îles qui est un lieu de reproduction privilégié des orques: ces mammifères sont habituellement solitaires, mais se retrouvent ponctuellement pour élever leurs jeunes. Nous avions d’ailleurs participé à une mini croisière pour aller voir des orques durant la période de reproduction, et nous avions eu la chance de voir une famille d’une dizaine d’orques, ce qui est déjà quelque chose de vraiment génial. Je ne dirais pas exceptionnel parce que si vous allez dans les San Juan à cette époque de l’année, vous avez de bonnes chances de voir des orques. Ce n’est toutefois pas garanti!

Une photo d’un orque prise par un ami il y a 3 ans dans les San Juans

Vous vous rendez bien compte donc que de voir un orque au niveau de Seattle c’est déjà rarissime, de voir une famille d’une dizaine carrément exceptionnel, mais d’en voir 3 douzaines, qui en plus entourent justement le ferry où est présent un chaman qui ramène les reliques sacrées d’une tribu vénérant les orques, c’est carrément... magique.

Cela me touche beaucoup, car depuis quelque temps j’ai aussi un lien avec les orques. Depuis que nous sommes arrivés ici, je m’intéresse aux Amérindiens (aux First Nations, comme on dit au Canada, ce qui a beaucoup plus de classe que le Native Americans des États-Unis qui suppose déjà une assimilation), et depuis longtemps je cherchais à me procurer de l’artisanat amérindien authentique, ce qui est plus difficile qu’il n’y parait, même quand on est dans une région aussi riche en tribus amérindiennes. C’est finalement à 500 kilomètres au nord de Seattle, sur l’île de Victoria, que j’ai trouvé une bague gravée de motifs de la tribu Kwakwaka' wakw, que m’a offerte Celia pour mon anniversaire. Parmi tous les motifs, j’ai justement choisi l’orque, qui dans cette tribu est symbole de longévité. Vous imaginez aisément les raisons de mon choix. J’ai par conséquent tous les jours le symbole de l’orque sur la main, et c’est quelque chose qui a une signification pour moi.



Vous savez, quand je vous ai fait mon laïus sur le sens de la vie, j’ai écarté assez fermement tout coté métaphysique et spirituel, car je crois profondément que l’on soit athée, agnostique, croyant ou juste mystique, il y a d’abord cette vérité simple du lâcher-prise et du bonheur dans l’instant, qui doit être décorrelé de toute tradition si l’on veut toucher le plus de gens possibles. Je crois aussi profondément qu'il ne faut pas dire n'importe quoi, surtout lorsque l'on parle de maladie.

Mais la vérité, et si vous me suivez depuis longtemps, vous le savez probablement, c’est que je suis moi-même une école taoïste, qui plonge ses racines dans le chamanisme ancien ... Du coup je m’intéresse aussi beaucoup aux pratiques chamaniques amérindiennes, c’est quelque chose qui me parle et qui me touche. C’est étrange, car je suis un enfant de l’âge du silicium, ingénieur, informaticien, scientifique... Pourtant j’ai envie de croire à la magie, aux esprits, aux totems, au sacré. Non seulement j’ai envie d’y croire, mais j’y crois, en fait, profondément. Alors vous comprendrez que cet évènement, cela me touche énormément, je trouve ça vraiment magnifique.

Bien sur, on peut dire que c’est une coïncidence, mais qu’est ce qu’il vous faut: 3 douzaines d’orques qui entourent un ferry où est présent un chaman d’une tribu qui vénère les orques dans une zone où il n’y a pratiquement jamais d’orques... Faut que le Monde écrive "La magie, ça existe!" en gros dans le New-York Times, pour convaincre les sceptiques? ;).

Au passage, je profite de cet article un peu mystique pour faire un peu de pub pour une amie: vous trouverez dans mes liens un lien vers une amie qui est voyante et qui est complètement surprenante... Je veux dire, elle prêche un convaincu, mais à chaque fois que je lui cause, elle arrive à me sidérer, donc si c’est votre délire, pourquoi pas! Sans garanties, mais dites-lui que vous venez de ma part.

6 commentaires:

  1. Peu importe que l'on soit croyant ou pas, on ne peut pas rester indifférent à cet événement magnifique que nous offre la nature. Et l'on doit se considérer comme privilégié d'y avoir assisté, c'est un souvenir précieux que l'on garde dans sa tête. Coïncidence ou pas à nous de savoir interpréter et apprécier ce qui se présente à nous.

    RépondreSupprimer
  2. Pour moi qui ne suis pourtant pas croyante, j'ai coutume de dire : "les coïncidences sont un clin d'oeil que Dieu nous envoie". Et là quand je dis Dieu, je ne parle pas du vieux barbu de nos religions ! Mais je suis sûre que tu comprends ce que je veux dire...

    RépondreSupprimer
  3. Je viens de raconter cette histoire a mon fils de 4 ans 1/2.
    "Les orques elles ont compris que les indiens ils avaient envies qu'elles viennent"....
    ;-)

    Bruno

    RépondreSupprimer
  4. Ben voila, les enfants, ils comprennent! ;D

    RépondreSupprimer
  5. Tu n'es pas le seul, je suis également un scientifique adepte des pratiques Ésotérique même si pour ma part je suis plus versé quand la sorcellerie que le chamanisme.

    Bien que l'on soit scientifique, aujourd'hui un bon scientifique est un homme qui ne refuse pas le surnaturelle. La science tant d’ailleurs à prouver que ce "paranormal" existe réellement avec la Noesis (science étudiant les phénomènes métaphysique).

    Au fond qu'est-ce que la magie? La sorcellerie (Witchcraft en anglais, venant du mot Waecancraeft (signifiant "Art des sages" ou "Art du savoir") De même que "Magna Arts" signifie ni plus ni moins l'art absolue.
    En sorcellerie, la magie est la connaissance profonde de l'univers et la capacité à transformer ses lois. Mais cette connaissance ne s’acquière qu'avec une profonde empathie pour l'univers et tout ce qu'il contient.

    L'homme est incapable de comprendre la Nature parce qu'il veut contrôler sans comprendre ce qu'elle est. Il pense avoir tout droit et rejette son instinct. La société nous apprends à n'user que de raison et de pragmatisme. Ce qu'il fait qu'il deviens de plus en plus sceptique et matérialiste.

    Hors le corps comme l'esprit se travaille. La preuve en est par la science, lorsque hémisphère gauche et hémisphère droit sont en activité, alors ils se synchroniste et le cerveau devient plus puissant. Ces phénomènes apparaissent lors de méditations profondes ou rêves.
    Lors de méditations, nous pouvons aller jusqu'au ondes thêta. Le cerveau est alors plus puissant, le système immunitaire est 700% plus efficace et la régénération cellulaire augmente de 400%. Ce n'est pas des conneries mais des fait étudié.

    Bref tout ça pour dire que cet événement est magnifique et magique. Car je pense sincèrement que cette tribu est en harmonie empathique avec ces orques qui sont leurs animaux totem.

    RépondreSupprimer

Un petit mot fait toujours plaisir!
Si vous ne savez pas quoi choisir dans la liste déroulante, choisissez "Nom/Url". L'url est optionnelle.

Search Results


Free Blogger Templates by Isnaini Dot Com and Architecture. Heavily modified beyond all recognition by Lo�c. Social icons by plugolabs.com .Powered by Blogger