Carnets de Seattle: Patchwork d'impressions et d'humeurs de deux Français expatriés aux Etats-Unis. Depuis mars 2011, ces carnets sont aussi le journal de notre combat contre la leucémie.

mardi 23 mars 2010

ObamaCare

Pour une fois je vais coller un peu à l'actualité et vous faire part de mes réflexions (?) concernant le système de santé américain.

Pour ceux qui vivent dans une cave (ou dans le Larzac), Obama a signé aujourd'hui une loi réformant de façon important le système de santé américain.

Difficile de vous en résumer le contenu en une page tellement le sujet est complexe: pour vous donner une idée nous avons tous les deux eu droit à deux heures de formation sur notre police d'assurance lorsque nous avons commencé à travailler, c'est vous dire.

L'idée de la réforme, en (très) gros, c'est qu'avoir une assurance santé devient obligatoire et que les compagnies d'assurance ne peuvent plus refuser de vous assurer, ou interrompre votre contrat à cause d'une « pre-existing condition ».

Vous allez me dire: « C'est quoi ce truc », et je vous répondrais: « Une mine inépuisable de scénarios pour séries TV dramatiques type Grey's Anatomy ».

Plus concrètement, imaginons que vous êtes un assuré lambda et que vous tombez malade. Le doc vous examine et détermine que c'est un Lupus (c'est toujours un lupus). Un truc génétique quoi, que vous avez attrapé à la naissance.

Bon et bien l'assurance va venir vous voir et vous dire que comme ils ne le savaient pas avant que vous signiez le contrat, et ben le contrat n'est plus valide. Vous n'êtes plus assuré, et soudainement vous vous retrouvez à payer le célèbre « Chimie Iono » 50000 dollars l'unité, bref autant se tirer une balle de suite (et je suspecte que c'est ce qui se passe souvent).

Avec le ObamaCare, ce n'est plus possible, et c'est tant mieux. De pourri, le système devient juste médiocre, mais au moins 32 millions d'américains en plus aurons une assurance santé, et il ne devrait plus y avoir de morts faute de soins (lisez: faute d'argent).


Et c'est là que ça devient incompréhensible: les républicains (je schématise rapidement) sont contre cette réforme, car (entre autres) cela viole les « droit civiques » des assurés de choisir de mener leur vie comme ils veulent. C'en est tellement énorme que la masse de l'électorat républicain avale et régurgite l'argument sans broncher. Évidement, si vous me demandez qui propage une ineptie pareille, je vous dirais d'aller voir coté des lobbys des assurances (qui sont des entreprises privées, je vous le rappelle), qui ont tout intérêt à entretenir cette peur du communisme.

La situation est effarante. Pour faire une comparaison, c'est comme si vous montriez à un républicain comment planter un clou en lui expliquant deux méthodes.

La première: prendre une chaussure et taper sur le clou avec le talon. Ça peut marcher, parfois, c'est sur.

La deuxième: aller acheter un marteau (hin hin bien sur que c'est fait exprès) et taper sur le clou.

Bon y a pas photo, l'une des méthode est supérieure à l'autre, si j'étais taquin, je dirais un peu comme le système de santé français est supérieur au système américain (ce qui est une donnée démontrable, même si notre système n'est pas parfait).

En plus quand il y a un risque vital, bon ben tu fais pas le con: tu prend le marteau.

Et ben les petites gens (républicains) vont crier au scandale, vous accuser de violer leur libertés civile en les forçant à utiliser un marteau, et puis en plus un marteau ça coute cher et ça pue par principe.

Bref, superbe démonstration d'embrigadement des masses, pendant ce temps les lobbies d'assurances essaient de défendre leur poule aux œufs d'or en propageant des mythes à gerber et en brandissant la peur du communisme, la peur de saborder l'économie du pays (c'est sur que la guerre, ça ne coute rien...), et encore je vous passe les divagations de Sarah Palin, qui seraient drôles si elles n'étaient pas partagées par un pourcentage significatif des habitants des états républicains (principalement).

Pou vous dire à quel point c'est un sujet controverse, des factions extrémistes parlent même de faire sécession du gouvernement fédéral.

Je vous la refait au cas ou vous ne saisiriez toujours pas le paradoxe: il y a des gens (et parmi eux des pauvres) qui refusent absolument une mesure qui va globalement permettre d'éviter que des gens ne meurent faute de soin dans le pays le plus riche du monde. Parce que les marteaux, c'est le mal.

Personnellement, je trouve que cette réforme est en demi teinte, comme je le disais plus haut, mais dans ce contexte, il faut comprendre que c'est déjà un progrès énorme et qu'il faudra s'en contenter. D'ailleurs, je ne connais pas spécialement l'histoire d'Obama mais on ne peut que saluer le fait qu'il prenne position du coté du peuple et pas là ou est l'argent. Il me semble que c'est une action politique désintéressée.

L'histoire ne se fini pas là puisque treize états ont décidé de contester la loi devant la cour suprême (dont l'état de Washington, la honte, à cause de notre attorney general républicain, qui s'est d'ailleurs bien souffler dans les bronches par le gouverneur démocrate puisqu'il a fait ça dans son coin sans rien demander à personne). Bref, on a pas fini d'en parler...



12 commentaires:

  1. Pour avoir une vision (même subjective) du comment les américains se sont retrouvés avec un système de santé pareil, je vous conseille de regarder le film "Sicko" de Michael Moore. C'est intéressant − et édifiant !

    Ensuite, on ne peut pas vraiment dire qu'il s'agisse d'une action politique désintéressée d'Obama. La couverture sociale généralisée fait partie du programme démocrate depuis longtemps, et ça faisait partie du programme d'Obama aux dernières élections. Quand Bill Clinton était président, sa femme a essayé de mettre ça en place, et elle s'est méchamment cassée les dents dessus.
    Parce que, l'air de rien, une majorité d'américain ont un vieux réflexe : Sécurité sociale ? Quoi ? Mettre notre argent en commun pour aider ceux qui en ont besoin ? Mais c'est du communisme ! Brulez-les !

    RépondreSupprimer
  2. Justement, Hillary s'est cassée les dents dessus, tellement ca fait grincer des dents...

    Je disais desinteressé parce que meme si c'est une reforme que les démocrates veulent faire depuis longtemps, il s'aliene completement les republicains, et je suspecte aussi certains démocrates... Je pense que dans l'histoire du pays il en sortira grandi, mais pour les prochaines elections, c'est chaud pour son derrière...

    Wai Sicko est un bon résumé, mais il faut le vivre de l'intérieur... Quand tu le vis de l'interieur c'est de TA santé qu'il s'agit et la tu flippes.... Sinon ce n'est qu'un film.

    Wai, la peur basique du communisme. Pourquoi tu crois que j'ai pris un marteau comme exemple ;)

    RépondreSupprimer
  3. Mon mari et moi même avons soutenu la campagne d'Obama, non seulement car mon mari est african-american (et là je dois dire qu'il a fallu certaines fois qu'il se justifie comme si les black people votant pour Obama ne faisait que du "commutarisme" et n'avaient pas la capacité de réfléchir) mais aussi parce que les projets qu'il défendait, comme la reforme du système de santé dont tu parles ici, nous semblait urgents et appropriés (Je n'ai pas pu voter car j'étais et suis encore une "green card")
    Je dois dire je suis effarée par les réactions des gens du GOP , j'imagine qu'étant toujours "très french"pour pas mal de choses, j'ai du mal à comprendre leur point de vue, et surtout comme tu dis bien celui des gens plus pauvres qui ont manifesté contre
    Les "tea party people" ça m'a complètement hérissé et quant à Sarah Palin, mon mari me charrie tout le temps car je grince des dents chaque fois qu'elle apparait sur un écran! lol!
    Elle représente, pour moi, absolument tout ce que ne n'aime pas dans ce pays
    Pour finir j'ai beaucoup aimé l'exemple que tu a pris pour expliquer cette info car c vraiment ça
    En espérant maintenant que cette réforme passe le + vite possible mais bon France ou USA, on connait les lenteurs de l'administration!...

    RépondreSupprimer
  4. Hello Nathalie,

    Merci pour ton commentaire.
    Nous avons vu aussi les actions des tea baggers c'est hallucinant.

    C'est comme si ce pays etait divisé en deux populations qui se détestent...C'est hallucinant.

    RépondreSupprimer
  5. LA refrome n'est qu'un exemple de ce qu'on va voir jsuqu'an 2012.
    C'est en fait la VRAIE consequence de 8 ans de Bush: une polarisation EXTREME du GOP.
    Il ne savent plus faire sans. L'opposition frontale et demagogique est la seule technique qu'ils ont trouve pour tenter de garder leur base (et pas la meilleure a mon avis).
    Donc autant s'y faire. D'autant que les Democrates sont des idiots pusiuq'ils continuent de tenter de rallier qq Rep. dans leur vote au Senat et au Congres.
    Sans dec', tout ca pour ca? Obama aurait pu la passer de la meme facon l'annee derniere sa reforme: en force.
    Il est emps que Democrates jouent avec les memes regles du jeu.

    RépondreSupprimer
  6. Je suis assez d'accord avec toi. Il devrait taper du point sur la table un de ces 4 et dire, bon c'est fini les conneries maintenant, bush a niqué le pays, fermez vos gueules.

    Mais bon.

    RépondreSupprimer
  7. Mode ironie ON
    "Non mais t'imagine, etre oblige d'acheter une assurance pour avoir une couverture medicale. Mais on en a besoin de ces sous la voyons! On va comment chez McDO maintenant hein?"
    Mode ironie OFF

    Moi ce qui me fait le plus halluciner, c'est les républicains qui disent que c'est anti constitutionnel! Ben oui voyons, s'assurer que tout le monde a accès aux soins médicaux c'est contre les idées des USA. Ils sont bêtes.
    Parfois j'ai l'impression qu'ils disent juste non aux idées des democrats sans chercher a savoir quelle est l'idée en soit.

    Je lisait sur npr.com que si ils essayent de passer des lois dans les états pour ne pas appliquer la loi fédérale ca ne sert a rien vu que c'est justement une loi fédérale qui a donc priorité sur les les locales.

    RépondreSupprimer
  8. J'aime beaucoup ta comparaison avec le marteau... D'ailleurs en ce moment y'en a qui aimeraient bien acheter un marteau pour le tester sur la tete des democrates qui ont approuve la loi, et certains democrates voudraient leur piquer pour aller taper sur la tete d'autres republicains. Bref on n'est pas loin du village gaulois d'Asterix...

    RépondreSupprimer
  9. Je vais encore me faire des ennemies... mais bon.... j'assume.
    Je trouve que le débat est approché typiquement pas une vision franco-française... c'est faire totalement abstraction de l'histoire des Etats-Unis que de dire que la protection sociale est OBLIGATOIRE !
    Les gens qui sont venus dans ce pays y sont venus pour avoir un avenir meilleur et surtout y gagner une liberté ! Ce gros mot qui perd chaque jour de sa valeur... liberté ça veut dire quoi ? ça veut dire s'exposer volontairement à certains risques, ça veut dire ne plus avoir un état responsable de tout au dessus de la tête qui viendra a votre secours à toute occasion, ça veut dire libre de gagner ou de perdre, ça veut dire aussi être seul responsable de ses actes, libre de faire fortune ou banqueroute....ça veut dire dans le cas qui nous intéresse libre d'assurer sa santé pour les risques que l'on veut couvrir avec l'argent que l'on veut y consacrer.... la santé n'est pas un Droit ! Tout le monde l'oublie et ça m'énerve.... La santé ça se gagne !! Et oui ! Avant de réfléchir au comment financer et dans quelles proportion soigner les gens il faudrait déjà penser a comment gagner l'argent !! En France on soigne les gens à moitié à crédit payé par des pays sous développés qui possèdent des fonds souverain, c'est une hypocrisie totale ! Quand on gagne 100 on peut penser à dépenser 50, mais nous en sommes arrivés a dépenser 50 en gagnant 25 au titre de: "la santé est un droit" !! Les américains ont dans leurs gènes la lucidité de cette soif de liberté ! Et j'aime par dessus tout cette liberté. La santé a un cout, la santé ça se paye ! Pour la payer il faut de l'argent. Que cette argent soit ponctionné par l'état pour payer ou payer directement par le malade ça revient au même ! Pas d'argent pas de santé ! Vous allez voir par vous même ce qui va se passer en Europe d'ici quelques mois.... Les gens vont apprendre en cours accélérés que l'argent ça ne tombe pas du ciel et rien n'est un dû ! Que tout se gagne.... Je n'ai pas dit qu'il fallait être inhumain, ni que la compassion et l'entraide devait être bannies de la société, bien au contraire.... je dis juste que le système Soviétique français n'est absolument pas un model... Et que la France n'absolument aucune leçon a donner aux américains... Pour les chiffres et détails que j'avance vous les trouverez dans mon blog.

    RépondreSupprimer
  10. Moi j'aime la liberté de me dire que quel que soit les accidents de la vie qui me tombent dessus, je ne serais jamais en faillite personnelle.

    CQFD en une phrase.

    RépondreSupprimer
  11. je comprends ce besoin d'etre rassuré... mais quand la possibilité de faillite personnelle est suprimé au profit de la possibilité de la faillite d'un pays tout entier due à une irresponsabilité de gestion, n'est ce pas déléguer à un pays entier la responsabilité de chacun ? je ne vais pas essayer de convertir les esprits sur ton billet :) J'ai perdu un etre cher purement a cause du systeme sovietique français et ma mère est très gravement malade... mais à choisir, je prends les prestations américaine, même s'il y a des progrets a faire.... le rapport cout/prestation est bien meilleur.

    RépondreSupprimer
  12. I am always searching online for articles that can help me. There is obviously a lot to know about this. I think you made some good points in Features also. Keep working, great job ! location de voiture casablanca

    RépondreSupprimer

Un petit mot fait toujours plaisir!
Si vous ne savez pas quoi choisir dans la liste déroulante, choisissez "Nom/Url". L'url est optionnelle.

Search Results


Free Blogger Templates by Isnaini Dot Com and Architecture. Heavily modified beyond all recognition by Lo�c. Social icons by plugolabs.com .Powered by Blogger