Carnets de Seattle: Patchwork d'impressions et d'humeurs de deux Français expatriés aux Etats-Unis. Depuis mars 2011, ces carnets sont aussi le journal de notre combat contre la leucémie.

vendredi 9 octobre 2009

La ferme des citrouilles

Un compresseur. Deux chambres de compression. Une portée de plus de 500 mètres. Un coup par minute, pour des projectiles pesant plusieurs kilos. Un objet complètement inutile, indéfendable moralement, mais absolument totalement fun.

Roulement de tambour!

J'ai nommé: le canon à citrouilles!!!

Mais reprenons depuis le début. Rappelez-vous: dimanche dernier, nous sommes allé à la ferme cueillir (!) des citrouilles.

Nous sommes donc sorti de Seattle, ce qui nous arrive rarement il faut bien le dire, pour aller dans une petite ferme près d'Everett, la ville la plus au nord de l'agglomération (si on peut appeler comme cela une zone urbaine de plus de 100 kilomètres de long).

Première chose à noter, la ferme est à peu près à 5 minutes d'une bretelle d'autoroute. Un peu comme lors de notre périple vers The Gorge, globalement on peut résumer le parcours pour y aller à « tourner à gauche, tourner à droite, prendre l'autoroute, changer d'autoroute, prendre la sortie 192, et hop on y est. Ca me fait toujours un peu halluciner. Anyway.

A peine sorti de la voiture, nous sommes accueilli par d'énormes détonations. On se précipite pour voir ce que c'est, forcément, et on tombe deux énormes cannons à citrouilles. Alors, oui, c'est payant (deux dollars), oui c'est gâcher de la bouffe et de l'énergie pour pas grand chose, mais je met au défi n'importe qui de résister à l'envie d'essayer au moins une fois.



On a aussi eu l'occasion d'aller voir des glous-glous, qui est quand même surement l'oiseau le plus laid qu'il m'ait été donné de voir. Le plus gros aussi, je pense que celui-ci est à peu près gros comme un labrador.

une dinde, dans une ferme près de seattle
Il y avait quelques autres attractions dans la ferme, comme un labyrinthe dans un champ de maïs, que j'aurais adoré tester, mais bon à 6$ par personne, faut pas non plus me prendre pour une courge, et l'équivalent redneck des montagnes russes, à savoir des bidons sur roulettes tirées par un tracteur.

montagnes russes redneck
Bref, et ce n'est pas ironique, on a bien rigolé ;).

Comme d'hab, plus de photos sur Facebook.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Un petit mot fait toujours plaisir!
Si vous ne savez pas quoi choisir dans la liste déroulante, choisissez "Nom/Url". L'url est optionnelle.

Search Results


Free Blogger Templates by Isnaini Dot Com and Architecture. Heavily modified beyond all recognition by Lo�c. Social icons by plugolabs.com .Powered by Blogger