Carnets de Seattle: Patchwork d'impressions et d'humeurs de deux Français expatriés aux Etats-Unis. Depuis mars 2011, ces carnets sont aussi le journal de notre combat contre la leucémie.

samedi 8 août 2009

A night at Ray's

Nous sommes allé diner hier au restaurant Ray's Boathouse, supposé être l'une des grande table de Seattle.

Première impression en arrivant: le cadre est magnifique, le restaurant donne plein Ouest sur l'embouchure du Puget Sound, face au coucher de soleil qui est souvent magnifique à Seattle.

Sur le parking du restaurant, les voituriers et les diverses voitures de luxe (Ferrari, Porsche) nous font craindre de ne pas être suffisamment habillés pour l'endroit, malgré le soin que nous avons pu apporter à notre tenue.


En entrant dans le restaurant c'est la surprise.

L'équipe et la clientèle manque singulièrement de classe, plus précisément, d'élégance.

La clientèle est habillée comme pour aller au pub le dimanche: shorts, t-shirts, casquettes... Les serveuses sont modérément jolies, ce qui peut-être pardonné, mais se tiennent comme des souillons et n'ont aucune once de prestance.

Le sommelier louvoie entre les tables en tenant les bouteilles par le goulot, à bout de bras, comme je tiendrais ma bière si j'étais déglingué en fin de soirée. Le serveur nous verse un verre d'eau avec des glaçons avec à peu près autant de style qu'un serveur revêche au Johnny's Rocket. Moins de style d'ailleurs, car il n'y a pas de serveur revêche au Johnny's Rocket.

Cependant, il faut admettre que la déco est assez chouette, surtout quand la nuit tombe. Et l'équipe du restaurant, malgré son singulier manque d'élégance, est d'une efficacité exceptionnelle et d'une prévenance irréprochable. Mieux que ça, ils ont le sourire et c'est souvent suffisamment rare pour être remarqué.

Néanmoins, nous nous attendions à passer la soirée dans un endroit exceptionnel et pour le moment, c'est un peu raté: on s'amuse surtout à repérer les fautes de gout.


Arrivent nos cocktails: un manhattan et un cherry mojito. Ils sont parfaits et soudainement on réalise que l'endroit va peut-être quand même nous surprendre.

Nous poursuivons notre soirée en commandant un assortiment de fromages locaux en entrée (c'est étrange comme ordre, mais agréable).

Et là ca va peut-être froisser des suceptibilités françaises... Messieurs dames, si ces fromages locaux de l'état de Washington sont produits à grande echelle, nous avons du souci à nous faire. Ils sont absolument excellent et je n'aurais pas deviné que c'était des fromages américains.

Nous avons aussi eu le loisir de gouter du Geoduck (je vous laisse chercher des images, vous allez bien rigoler), ce qui est fort bon.

Notre soirée continue avec un plat de saumon aux nectarines pour madame et un assortiment de trois poissons pour ma part.

Passons rapidement sur le saumon et deux de mes poissons. Non pas qu'il n'y ai rien à en dire au contraire, c'était tout bonnement excellent. Le drame, c'est qu'ils ont été éclipsé par le poisson mariné au saké qui trône au milieu de mon assiette.

Je ne vais pas vous faire un dessin: c'est probablement le meilleur poisson que j'ai mangé. Mieux que ça: c'est certainement ce que j'ai mangé de meilleur de toute ma vie, c'est aussi simple que cela. Je ne suis pas religieux, mais un seul mot m'est venu à l'esprit: "Amen".

Nous avons donc été plus que perturbé par la clientèle et l'équipe du restaurant. C'est peut-être notre habitude des restaurants français et de la notion d'élégance à la française. Ne soyons pas faussement humble: nous avons manifestement des leçons à leur donner dans le domaine. Et puis, peut-être que je projetais trop de choses sur ce restaurant et que le thème est juste différent de ce que je m'imaginais: un endroit simple, avec une cuisine excellente.

Car il faut vraiment le répéter: le service, s'il n'est pas distingué, est irréprochable et la cuisine est vraiment, mais alors vraiment, exceptionnelle.

J'oubliais, nous avons pu repartir avec le traditionnel doggy bag. Avouons le, on est plutôt content de pouvoir repartir avec le reste de ce somptueux saumon mais je vais continuer dans le même registre: cela manque singulière de classe, une fois de plus. Je ne sais pas, imaginez vous sortir d'un restaurant étoilé avec vos restes en plein centre de Paris? Je trouve ça étrange.

Vous pouvez retrouver des infos sur leur site: Ray's Boathouse.


3 commentaires:

  1. Happy one year anniversary !
    Lili

    RépondreSupprimer
  2. Dis on y retourne pour les 1 an et 1 mois, que je prenne du poisson au sake????

    RépondreSupprimer

Un petit mot fait toujours plaisir!
Si vous ne savez pas quoi choisir dans la liste déroulante, choisissez "Nom/Url". L'url est optionnelle.

Search Results


Free Blogger Templates by Isnaini Dot Com and Architecture. Heavily modified beyond all recognition by Lo�c. Social icons by plugolabs.com .Powered by Blogger