Carnets de Seattle: Patchwork d'impressions et d'humeurs de deux Français expatriés aux Etats-Unis. Depuis mars 2011, ces carnets sont aussi le journal de notre combat contre la leucémie.

vendredi 7 août 2009

L'origine de Seattle

C'est un truc qui me tue quand on se balade aux U.S: les villes datent de 400 ans maximum. New-York a été fondé en 1650 et des patates, par exemple. Bon ça commence à faire un bail, c'est sur, mais si l'on compare aux 2500 ans d'histoire de Paris, c'est vraiment que dalle.

Pour Seattle, c'est encore plus hallucinant. La ville a été fondée autour de 1850! La maison de mes grands-parents est plus vielle que ça (sans m'avancer et dire de conneries je crois qu'elle a 300 piges).

Pour la petite histoire, Seattle tient son nom du chef indien Sealth (Seattle est l'anglicisation de son nom), qui a été l'un des chefs qui a négocié (ou qui s'est fait entuber en profondeur, suivant les points de vues) les terres indiennes.


Une anecdote que je trouve amusante (j'aime rire, jaune, comme dirait Brice de Nice) c'est qu'au fur et à mesure que les lois contre les indiens se sont durcies, le chef Sealth a du quitter la ville, à cause d'une loi interdisant aux Indiens de résider sur le territoire américain. Enfin, pas rancunier, il a tenu sa tribu hors du conflit entre les forces américaines et les natifs du coin, du coup on a donné son nom à la ville (dans laquelle il n'avait apparemment pas le droit de résider, ça s'invente pas). Une bonne poire quoi.

En même temps (je vais prendre sa défense au pauvre homme) il a surement limité la casse, car comme l'histoire l'a prouvé, tout espoir de résistance était vain de la part des indiens, surtout que les colons avaient une arme de destruction massive: le whisky.

En fait on pourrait arguer que la région de Seattle a été occupée depuis aussi longtemps que Paris (environ 4000 ans), ce qui techniquement est vrai. Sauf qu'ici une culture en a remplacé une autre, totalement et complètement, et cette culture donc, n'a pas 150 ans d'âge.

Cela m'inspire deux choses.

Tout d'abord, c'est vraiment remarquable qu'une nation puisse batir autant en si peu de temps. On ne peut qu'être admiratif devant un peuple aussi industrieux.

D'autre part, une des caractéristiques pour moi des Etats-unis, c'est une incapacité à se projeter dans l'avenir, et cela peut s'expliquer par cette absence de passé. Quand on ne sait pas trop d'où l'on vient et qui on est, il est difficile de savoir ou l'on va.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Un petit mot fait toujours plaisir!
Si vous ne savez pas quoi choisir dans la liste déroulante, choisissez "Nom/Url". L'url est optionnelle.

Search Results


Free Blogger Templates by Isnaini Dot Com and Architecture. Heavily modified beyond all recognition by Lo�c. Social icons by plugolabs.com .Powered by Blogger